Où en est le projet Bel 16 en mai 2009 ?

L’avancement de la saisie des données

– La page “dossiers traités” est mise à jour tous les six mois. Elle donne la liste des imprimeurs dont le catalogue a été établi, toujours pour l’instant en utilisant FilemakerPro. Certains dossiers ont été repris et enrichis à plusieurs reprises, et en particulier le dossier Sébastien Gryphe, qui sert de test pour évaluer la validité de certains choix de description.

–  le dossier Étienne Dolet a été traité en urgence pour aider les participants au colloque organisé en novembre 2009 à Lyon sur Dolet. En attendant le développement d’une base, il est pour l’instant disponible en ligne en HTML, ce qui permet de faire des recherches dans le catalogue. Pas tout à fait satisfaisant pour nous mais pratique :
http://raphaele-mouren.enssib.fr/dolet

– nous mettrons aussi en ligne dans les jours à venir le dossier Sébastien Gryphe, toujours comme test, en espérant des retours et des remarques :
http://raphaele-mouren.enssib.fr/gryphe

La construction de la base de données

– nous avons défini depuis longtemps les champs de description.

– Nous n’avons pas fini de travailler sur les modalités de recherche et d’interrogation qui nous semblent indispensables pour l’utilisateur.

– nous allons très vite lancer la réflexion avec l’aide de spécialistes de l’informatique documentaire.

– un petit essai a été fait au Québec à l’occasion de cours donnés par William Kemp : il s’agit de la mise en ligne directe des notices du dossier Vingle en FilemakerPro.

Les pistes de travail

– nous avons laissé de côté le projet d’une base d’illustrations, car le même projet a été lancé à Lyon par les historiens d’art. Nous travaillerons certainement avec eux.

– nous n’avons pas encore vraiment travaillé à la conception de la base d’ornements typographiques, mais nous restons dans l’idée d’envisager en premier lieu l’utilisation des structures existantes, déclinées à partir du modèle créé à Lausanne et réunies dans Passe-Partout : essentiellement Fleuron et Maguelone, qui est désormais hébergée à l’enssib.

– nous sommes en discussion avec l’Universal Short-title Catalogue pour travailler en collaboration, comme le font déjà VD16 et EDIT16


2 thoughts on “Où en est le projet Bel 16 en mai 2009 ?”

  1. L’avancement de vos questionnements sur la base de données m’intéresse de près. Dans le cadre de l’ANR « Mame », nous avons un important travail de recensement des livres édités par la célèbre maison tourangelle, sur deux siècles.
    Il y a encore quelques semaines, nous travaillions avec un informaticien sur la création d’une base de données « en ligne » qui se substituerait progressivement au fichier Filemaker Pro qui nous sert actuellement. La définition des champs n’a posé aucun problème: une base de description bibliographique, même matinée de bibliophilie, ne pose pas de problème majeur, la structure en est simple.
    En revanche quand il s’est agi de définir les requêtes utilisées fréquemment par les chercheurs en termes de « recherche » et de « tri » (pour reprendre la terminologie FMP), l’informaticien a été sur le point de rendre les armes. Car autant la structure est simple, linéaire pour chaque exemplaire, autant l’intérêt d’une telle base pour le chercheur réside dans la possibilité de croisements multiples de ses requêtes (livres de tel auteur publiés entre telle et telle date; ouvrages de telle collection coûtant moins de 5 francs; exemplaires de tel titre classés prioritairement par collection et secondairement par date;…)
    Nous en sommes à nous demander si notre projet de « base de données » ne va pas se transformer en simple « mise en ligne » du fichier Filemaker, avec un travail d’interface permettant une recherche simple à l’internaute, et une approche plus complexe à l’utilisateur expert, dûment identifié.

    Le résultat de ces réflexions? Qu’il faut sans doute avoir élaboré l’outil avant même de démarrer le programme de recherches, d’une part pour choisir le bon modèle, d’autre part pour s’éviter les inévitables problèmes de transferts de données depuis la base initiale en version bêta jusqu’à l’outil final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *