Biblyon

Cinq ans de rencontres sur le livre et la création littéraire et artistique à Lyon au XVIe siècle

La cinquième édition de Biblyon a eu lieu le 3 juillet 2015 à l’université Lyon 2. C’est l’occasion de faire le point sur ce programme.
Biblyon est organisé par Michèle Clément et Raphaële Mouren, bénéficiant d’une double subvention de la région Rhône Alpes entre 2012 et 2015 pour financer les rencontres et une bourse de doctorat de 3 ans. La prochaine rencontre Biblyon aura lieu le dernier vendredi de juin 2016.

Voici la liste des communications proposées depuis 2011, par ordre alphabétique d’auteur :

Simonetta Adorni Braccesi (Lucques), Entre hérésie et hermétisme : trois  éditions de Jean de Tournes I (1544-1546) et leurs sources italiennes.
Raphaëlle Bats (enssib / Centre Gabriel Naudé), Problèmes méthodologiques et techniques pour le traitement des préfaces de Sébastien Gryphe.
Guillaume Berthon (Université Toulon Sud-Var/ EA 2649 Babel), Sur quelques découvertes bibliographiques récentes (1530-1540).
Guillaume Berthon (Université Toulon Sud-Var/ EA 2649 Babel), Antoine Du Saix et les éditions de Marot et de Plutarque dans l’atelier de Guillaume Boullé.
Guillaume Berthon (Université Toulon Sud-Var/ EA 2649 Babel), Sur l’officine « à l’enseigne du Rocher » et Sulpice Sabon.
Charlène Beziat (Master 2 Cultures de l’écrit et de l’image, Université Lyon 2-enssib), Les papiers d’Henri Baudrier à la bibliothèque municipale de Lyon : nouvelles découvertes.
Livia Castelli (Sapienza Università di Roma), Les Giunta de Lyon.
Michèle Clément (Université de Lyon 2/ GRAC), Juristes écrivains à Lyon.
Marion Chalvin (Master 2 cultures de l’écrit et de l’image, Université Lyon 2-enssib), Un imprimeur-libraire, Jacques Sacon.
David Clot (université Lyon 2), L’emblème et son cadre. À propos d’une découverte récente sur la Délie de Maurice Scève.
David Clot (IHPC, UMR 5037) en collaboration avec William Kemp (Université McGill), Les identités du livre à Lyon 1476-1515 : entre « souscription », titre, nom, marque et adresse.
Isabelle de Conihout (Bibliothèque Mazarine), Le Bassantin de Catherine de Médicis, une reliure de Jean de Tournes ?
Léa Constantin (Université Lyon 2 / enssib), L’édition religieuse lyonnaise au début des années 1560.
Richard Cooper (Brasenose College, Université d’Oxford), Présentation du projet  ‘Le livre illustré à Lyon au XVIe siècle’.
Dominique Coq (ministère de la Culture, Paris), Incunables lyonnais inconnus récemment découverts à la bibliothèque de l’École nationale supérieure des beaux-arts.
Sylvie Deswarte-Rosa (CNRS / Grac), À propos d’Il Petrarca de Jean de Tournes en 1547. La Trinité trifrons en France dans le sillage de Savonarole.
Jean Duchamp (Université Lyon 2/ Grac), Une édition perdue récemment retrouvée: le premier livre des psaumes publié par Du Bosc et Guéroult.
Jean Duchamp (Université Lyon 2/ Grac), Le dicte en françois de Jehan Tisserant (Lyon, C. Nourry, 1501) : sur la notation en plain-chant d’un cantique populaire en français.
Jean Duchamp et Marion Deleuze (Université Lyon 2), L’édition de la musique dans les missels imprimés par Jacques Sacon.
Monique Hulvey (bibliothèque municipale, Lyon/Centre Gabriel Naudé), De Rome à Lyon, la bibliothèque de Sante Pagnini (1470-1536) revisitée.
Monique Hulvey (bibliothèque municipale, Lyon/Centre Gabriel Naudé), Présentation du développement de la bibliothèque numérique de la ville de Lyon, Numelyo.
Rémi Jimenes (Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours), Louis Miré chez Jean de Tournes : la carrière lyonnaise d’un correcteur parisien.
Michel Jourde (École normale supérieure de Lyon/Cerphi), Jean de Tournes messager de ses livres.
Michel Jourde (École normale supérieure de Lyon/Cerphi), Présentation du projet UOH « Lyon, une capitale du livre à la Renaissance.
Elsa Kammerer (Université Lille 3), Une publication féminine méconnue à Lyon : les Epistres amoureuses, Claude Nourry, ca. 1529-1534.
William Kemp (Université McGill), Sur quelques placards lyonnais (avec exposition de reproductions à l’échelle de certains placards).
Claude La Charité (Université de Québec à Rimouski), Rabelais éditeur des Lettres médicales de Giovanni Manardo. 
Claude La Charité (Université de Québec à Rimouski), Rabelais éditeur des lettres et des miscellanées de Politien chez Gryphe.
Emeline Huguet (enssib – Université Lyon 2), La politique éditoriale de Macé Bonhomme.
William Kemp (Université McGill) (in absentia – papier), Un recueil de onze pièces rassemblé à Lyon peu après la mort de François Ier : un volume commémoratif ?
Catherine Langlois-Pézeret (Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours), Sylvie Laigneau-Fontaine (CPTC – Université de Bourgogne), Les Épigrammes de Ducher : édition et traduction.
Hélène Lannier (Université Lyon 2 / enssib), La publication des Libri de re rustica par Sébastien Gryphe.
Hélène Lannier (Université Lyon 2), Benoît Le Court, un juriste humaniste à Lyon dans les années 1530-1550;
Alessandro Ledda (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milan), Cagliari, Lyon, or somewhere else ? Attributive questions about the 1560 edition of the Carta de Logu. With a note on book trade between Sardinia and Lyon in the XVIth Century.
Maud Lejeune (bibliothèque municipale Lyon/ Université Lyon 2), Quelques remarques autour des dessins préparatoires aux illustrations des Bibles imprimées chez Jean de Tournes, attribués au maître-peintre Bernard Salomon.
Clémence Miellet (enssib), Barnabé Chaussard et ses successeurs, 1492-1560.
Ilario Mosca (Scuola normale superiore, Pise/École pratique des hautes études, Paris), Les marchands florentins à Lyon et le livre.
Pascale Mounier (Université Lyon 2/ GRAC), Actualité de la base Éditions lyonnaises de romans (ELR).
Pascale Mounier (Université Lyon 2/ GRAC), Philandre : un nouveau roman de chevalerie lyonnais.
Pascale Mounier (Université de Caen/ Laslar EA 4256), Philandre de Des Gouttes et l’actualité narrative en 1544
Raphaële Mouren (enssib/ Centre Guillaume Budé/ Centre Gabriel Naudé), André Alciat et les imprimeurs lyonnais.
Olivier Pédeflous (Université Paris-Sorbonne, Fondation Thiers) : Entre Lyon et Paris. La poésie de circonstance néo-latine au miroir dun recueil de Benoît Le Court.
Olivier Pédeflous (Institut de recherche et d’histoire des textes, CNRS) et Romain Menini (Université Paris Est Marne-La-Vallée), Étienne Desgouttes, de Paris à Lyon.
(Université Paris III Sorbonne nouvelle), Une édition inconnue d’un recueil de Charles Fontaine.
Elise Rajchenbach-Teller (EA 174 FIRL), Un recueil perdu et retrouvé de Charles Fontaine: Le Jardin d’Amour (1572-1588).
Jérôme Sirdey (Bibliothèque nationale de France), Deux éditeurs lyonnais aux avant-postes du combat religieux : Michel Jouve et Jean Saugrain.
Jean Vignes (Université Paris Diderot), L’Étrille et drogue au querelleux pédant (Lyon, 1578) de Jean de Boissières.
Olivier Wagner (conservateur stagiaire, enssib), Le livre juridique à Lyon au seizième siècle.

de BEL16 à BEF16 ? Sans doute pas

Les lecteurs attentifs avaient peut-être remarqué que le titre officiel du carnet est : “Bibliographie des éditions françaises du XVIe siècle”.

En effet, si le carnet a été ouvert pour permettre de réfléchir et avancer sur le projet de bibliographie des éditions lyonnaises du XVIsiècle, il est bien évident qu’il s’insère, à minima, dans l’ensemble des projets consacrés à la bibliographie exhaustive rétrospective des livres publiés en France au XVIe siècle…

L’ensemble des projets : ce sont essentiellement des bibliographies rétrospectives thématiques : cela concerne les bibliographies par auteur ou imprimeur, par langues, par villes…

Mais plus précisément, il me semble que BEL16 pourrait être davantage lié aux autres projets régionaux ou locaux, qui ne sont pas nombreux. Le plus ancien est bien entendu le projet Renouard, consacré à la description de la production parisienne du XVIe siècle. Ce projet connaît en ce moment des évolutions, avec une informatisation et une mise à disposition prochaine des données en ligne… Voilà le genre de nouvelles qui pourrait intéresser le carnet “Bibliographie des éditions françaises du XVIe siècle” ! Malheureusement, mes messages au directeur du département dela BnF chargé du projet Renouard, au printemps dernier, pour lui proposer d’ouvrir aux responsables du projet le carnet, sont tout simplement restés sans réponse. Tant pis, donc, on ne saura pas si oui ou non les notices des volumes imprimés sont d’ores et déjà disponibles en ligne, et tant pis pour la grossièreté…

Autre projet récent, consacré à l’Humanisme rhénan, dont j’ai pris connaissance par hasard en participant au colloque “Strasbourg, ville de l’imprimerie“. Je n’avais vu aucune information sur ce projet, invisible sur Internet, au sein duquel James Hirstein m’a dit avoir terminé la bibliographie des livres imprimés à Haguenau. Je lui ai donc proposé de participer au carnet. Il était trop surchargé à l’époque (avril 2012) pour me répondre, j’attends toujours.

En conclusion, il semble donc que personne ne voit, à part moi, à quoi servirait de travailler ensemble pour mener à bien la bibliographie exhaustive rétrospective des livres publiés en France au XVIe siècle. Les collaborations ne pourraient-elles pas nous permettre d’obtenir davantage de moyens, en particulier techniques? d’avoir davantage de collaborations scientifiques, indispensables pour faire progresser notre connaissance de cette production, car au fond, pour cela, il faut aller voir les livres eux-mêmes?

Consolons-nous en nous disant que d’autres projets existent déjà et permettent de faire des recherches : la Bibliotheca bibliographica aureliana décrit la production par localité : Bordeaux, Strasbourg, Caen, Rouen, Lyon (12 volumes parus)… VD16 décrit la production alsacienne. Mieux : toute la production française du XVIe siècle est décrite dans les quatre volumes publiés par Brill : French vernacular books et French books in Latin and languages other than french, ouvrages dont les faiblesses ont été pointées en leur temps, faiblesses qui ont été, on l’espère, corrigées par la mise en ligne de la base de données (USTC).

Bref, à quoi bon travailler en collaboration ? Le projet lyonnais avance, bon an mal an, grâce à William Kemp qui continue à faire des découvertes essentielles pour notre connaissance de cette production, de l’histoire du livre et des libraires. Sa connaissance approfondie de cette production lui permet, au travers du travail bibliographique, de faire des découvertes importantes : datation relative des ouvrages non datés, connaissances plus précises sur les transferts de fontes… Certes, il reste à compléter, harmoniser nombre de notices. On commence à y avoir accès, malgré l’absence de moyens financiers pour la mise en ligne, sur e-corpus, grâce à la générosité du CCL. Le projet a trouvé des compléments de grande importance, comme la base des romans lyonnais. On cherche de toute urgence un doctorant en littérature française du XVIe siècle (Littérature et imprimerie à Lyon au XVIe siècle) qui pourrait apporter sa pierre à l’édifice, car on dispose d’une allocation doctorale. Bref, on avance, contre vents et marées. Avec des collaborations. Mais pas de mise en réseau au niveau national. On aura essayé.

 

travaux en ligne sur le livre à Lyon au seizième siècle

Quelques mémoires de master récents ont été mis en ligne sur DUMAS, le site institutionnel de dépôt de mémoires après soutenance :

Jacques Sacon, imprimeur-libraire du XVIe siècle (1497-1529)
Chalvin Marion

Les enjeux de la controverse religieuse dans l’imprimerie lyonnaise, 1560-1565
Constantin Léa

La publication des ‘Libri de re rustica’ à la Renaissance : étude d’une production, les ‘Libri de re rustica’ chez Sébastien Gryphe, à Lyon
Lannier Hélène

D’autres sont disponibles dans la bibliothèque numérique de l’enssib, comme nous l’avons déjà signalé.

Du nouveau sur Etienne Dolet

Il y a quelques jours sont parus les actes du colloque organisé à Lyon en 2009 par Michèle Clément :

Étienne Dolet 1509-2009, édité par Michèle Clément, Genève, Droz, 2012 (Cahiers d’Humanisme et Renaissance, 98), 518 pages, ISBN 978-2-60-10542-4

Ce volume contient les textes des communications présentées au colloque, ainsi qu’une annexe proposée par Gérard Morisse, tirée de son article paru en 2009, “Étienne Dolet (1509-1546) et la postérité: à la recherche de son oeuvre”, dans la Revue française d’histoire du livre. Cette annexe, “Compléments à la bibliographie d’Étienne Dolet: ouvrages parus de son vivant” (p. 439-483), propose, en notices courtes proches de celles de la BBA (auteur sous sa forme moderne, titre court, format, pagination), une liste chronologique de 126 entrées suivi d’un index par auteur et par oeuvres.

 

Actualité de Bel 16 en janvier 2012

 

Peu à peu, la bibliographie des éditions lyonnaises du seizième siècle continue à s’enrichir. William Kemp annonce avoir décrit l’intégralité des livres édités à Lyon entre 1500 et 1550. En nombre, le calcul final est à faire (avec les problèmes d’émission…) mais on dépasse les 12 000 notices établies.

La liste des imprimeurs dont le catalogue a été établi (onglet “dossiers traités”) est donc très incomplet. C’est dans la liste de choses à faire…

On est en train de travailler pour mettre en ligne à partir de la structure qu’on avait établie avec William Kemp et Laurent Guillo, et qu’on avait décrite il y déjà pas mal de temps. Nous travaillons avec le Centre de conservation du livre dans le cadre de la plateforme e-corpus, bibliothèque numérique française qui contient 1,5 millions d’objets numériques, ce qui en fait la plus riche bibliothèque numérique française avec Gallica (qui contient presque 95 000 documents de plus). Les curieux peuvent aller chercher les exemples en ligne sur e-corpus :

www.e-corpus.org

http://www.e-corpus.org/bel16.html

http://www.e-corpus.org/fre/notices/95669-Les-editions-lyonnaises-du-XVIe-siè-cle-.html

William Kemp a aussi lancé un projet de description des cadres (gravures sur bois) et des illustrations du livre lyonnais au seizième siècle. La seconde base sera elle aussi présentée sur e-corpus. Parallèlement, il teste une autre solution de mise en ligne de la base : espérons que l’une ou l’autre de ces solutions donnera des résultats !

Dans le cadre du projet Biblyon, ont aussi été développés une bibliographie en ligne, un répertoire de sites, une collection d’archives en open access dans HAL… L’ensemble donne accès à des références d’articles et de livres, à des ressources en ligne, à des travaux en texte intégral…

Enfin, nous avons déposé plusieurs demandes en réponse à des appels à projets pour obtenir des financements. On verra bien…

 

Bonne et heureuse année à tous, espérons que 2012 verra la mise en ligne de BEL16, au moins dans son état d’avancement actuel.

Séminaires sur le livre à Lyon au XVIe siècle

Séminaires proposés en 2011-2012 à Lyon :

– Le livre au temps de l’Humanisme. Raphaële Mouren, MCF d’histoire, enssib. Séminaire de master 2 Politique des bibliothèques, ouvert aux étudiants de master 1 et 2 Cultures de l’écrit et de l’image. Premier semestre, mardi 17h-19h30, enssib.

– Microcosme de Maurice Scève. Michèle Clément, PR de littérature, université Lyon 2. Séminaire de master 1 « littérature française de la Renaissance », ouvert aux étudiants de master 1 et 2 Cultures de l’écrit et de l’image. Premier semestre, jeudi 10-11h-45, U Lyon 2 (campus du Rhône).

Biblyon : livre et littérature à Lyon au seizième siècle – 24 juin 2011


Présentations de travaux récents

Journée d’études proposée par  le Groupe Renaissance et Âge classique (U. Lyon 2, UMR Histoire de la pensée classique) et le Centre Gabriel Naudé (enssib).

24 juin 2011, Salle du conseil, Faculté des lettres, Université Lyon 2, 18 quai Claude Bernard Lyon.

9h30

Michèle Clément, Raphaële Mouren, Michel Jourde,

Accueil, présentation du programme Biblyon

Jérôme Sirdey (Bibliothèque nationale de France),

Deux éditeurs lyonnais aux avant-postes du combat religieux : Michel Jouve et Jean Saugrain

Marion Chalvin (Master 2 cultures de l’écrit et de l’image, Université Lyon 2-enssib),

Un imprimeur-libraire, Jacques Sacon

Jean Duchamp (Université Lyon 2),

Une édition perdue récemment retrouvée : Le premier livre des psaumes publié par Du Bosc et Guéroult

Pascale Mounier (Université Lyon 2/ GRAC),

Philandre, un nouveau roman de chevalerie lyonnais

Michel Jourde (École normale supérieure de Lyon/Cerphi),

Jean de Tournes messager de ses livres

Ilario Mosca(Scuola normale superiore, Pise/École pratique des hautes études, Paris),

Les marchands florentins à Lyon et le livre

 

14h

Olivier Wagner (conservateur stagiaire, enssib),

Le livre juridique à Lyon au seizième siècle

Michèle Clément (Université de Lyon 2/ GRAC),

Juristes écrivains à Lyon

Raphaële Mouren (enssib/ Centre Guillaume Budé/ Centre Gabriel Naudé),

André Alciat et les imprimeurs lyonnais

Monique Hulvey (bibliothèque municipale, Lyon/Centre Gabriel Naudé),

De Rome à Lyon, la bibliothèque de Sante Pagnini (1470-1536) revisitée

Isabelle de Conihout (bibliothèque Mazarine, Paris),

Le Bassantin de Catherine de Médicis : une reliure de Jean de Tournes ?

Charlène Beziat (Master 2 Cultures de l’écrit et de l’image, Université Lyon 2-enssib),

Les papiers d’Henri Baudrier à la bibliothèque municipale de Lyon : nouvelles découvertes

Michèle Clément, Michel Jourde, Pascale Mounier, Raphaële Mouren,

Biblyon, projets à venir

 

Pour toute information : raphaele.mouren@enssib.fr

Disponible en pre-print : Réflexions sur l’établissement d’une bibliographie exhaustive rétrospective électronique

En juin 2008, à l’occasion du colloque Histoire du livre, histoire du texte, histoire littéraire : traditions bibliographiques, organisé par Hélène Cazes à l’Université de Victoria (B.C.), j’avais présenté une communication pour présenter BEL16. Cette communication revient sur les différentes écoles de bibliographie et les évolutions depuis un siècle. Elle devrait paraître très bientôt dans la revue Renaissance and Reformation/Renaissance & Réforme. Elle est désormais disponible en préprint dans HAL-SHS :

Réflexions autour du projet de bibliographie des éditions lyonnaises du seizième siècle (BEL16)

Raphaële Mouren

Bel 16, on avance

Bien que ralenti, Bel 16 avance toujours. William Kemp continue à établir le catalogue d’imprimeurs. Il a lancé des recherches pour la mise en ligne de la base.

Un autre essai de mise en ligne grandeur nature est mené par e-corpus, dont la structure souple, entièrement en XML, devrait permettre d’accueillir les notices de Bel16 sans les modifier et offrir surtout des modes de recherche adaptés à tous les publics.

Des mémoires ont été soutenus récemment : ceux d’Oliver Wagner, consacré aux éditions juridiques à Lyon au seizième siècle, et de Marie-Dominique Tamet, sur les Senneton éditeurs à Lyon, sont déjà en ligne dans la bibliothèque numérique de l’enssib.

Nouveauté, le projet BIBLYON, qui vise à réunir les recherches menées en histoire de la littérature, histoire du livre et histoire de l’art à Lyon, a désormais son site propre, et surtout une bibliographie. Celle-ci est encore en cours de constitution, n’hésitez pas à nous signaler des références qui manqueraient !