Bibliographie

Cette page présente les publications récentes ou difficiles à trouver sur le sujet.

Le livre à Lyon au XVIe siècle

LES AUTEURS

L’émergence littéraire des femmes à Lyon à la Renaissance 1520-1560, éd. Michèle Clément et Janine Incardona, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2008 :

. Introduction Michèle Clément
. Michèle Clément, Comment un nouveau champ littéraire est créé à Lyon : « En donnant lieu à la Main féminine » (1530-1555)
. Richard Cooper, Le Cercle de Lucantonio Ridolfi.
. Évelyne Berriot-Salvadore, La femme dans les ouvrages médicaux lyonnais : Questions théoriques et stratégies éditoriales
. Elsa Kammerer, Une sainte femme désirée : le Magdalon de la Madalena de Jean de Vauzelles (Lyon, 1551)
. Daniel Martin, Voix de femmes, livres d’hommes. Autour de trois poétesses : Jeanne Gaillarde, Jacqueline de Stuard, Claude de Bectoz
. Béatrice Alonso, Louise Labé, Olivier de Magny : Dialogue poétique, dialogue politique ?
. Elise Rajchenbach, « Tu le pourras clerement icy veoir ». Les Rymes de Pernette Du Guillet, publication vertueuse ou stratégie éditoriale ?
. Philip Ford, À propos des « Élégies » de Pernette Du Guillet
. Christine de Buzon et William Kemp, Interventions lyonnaises sur un texte parisien : l’édition des Angoysses douloureuses qui procedent d’amours d’Hélisenne de Crenne (Denys de Harsy, vers 1539)
. Magda Campanini Catani, La relecture du mythe : quelques échos de la tradition classique dans les Comptes amoureux de Jeanne Flore
. Janine Incardona, « Impareil mariage » et parcours onomastique dans les Comptes amoureux de Jeanne Flore
. Gilles Polizzi, La Fable réifiée : la mise au féminin dans l’écriture des trois premiers Contes amoureux de Jeanne Flore
. Régine Reynolds-Cornell, Marguerite de Navarre et les Contes amoureux : parallèles ou coïncidences ?
. Christine Planté, Tout.e écrivain.e est « de papier »

Nostredame, Michel de (Nostradamus)

– Patrice Guinard, « Historique des éditions des Prophéties de Nostradamus (1555-1615) », Revue française d’histoire du livre, 129, 2008, p. 7-142.

– Patrice Guinard, « Errata et Supplementa », Revue française d’histoire du livre, 130, 2009, p. 273-274. A compléter avec « Corpus Nostradamus », http://cura.free.fr

Rabelais, François

– Mireille Huchon-Rieu, « Rabelais éditeur et auteur chez Gryphe » dans Sébastien Gryphe, à l’occasion du 450e anniversaire de sa mort. Actes du colloque – 23 au 25 novembre 2006, éd. Raphaële Mouren, Villeurbanne, presses de l’enssib, 2008.

LES IMPRIMEURS

– Jean-François Gilmont, « Le “protestantisme” des libraires et typographes lyonnais (1520-1560) », Revue d’histoire ecclésiastique, t. 101, 2006 [2007], p. 988-1013.

Dolet Étienne

– Jean-François Vallée, « Faire bonne impression : Étienne Dolet et le milieu lyonnais chez Gryphius (1534-1542) » dans Sébastien Gryphe, à l’occasion du 450e anniversaire de sa mort. Actes du colloque – 23 au 25 novembre 2006, éd. Raphaële Mouren, Villeurbanne, presses de l’enssib, 2008.

– Gérard Morisse, « Étienne Dolet (1509-1546) et la postérité : à la recherche de son oeuvre », Revue française d’histoire du livre, 130, 2009, p. 53-96 : contient le catalogue des ouvrages de Dolet parus de son vivant.

Gryphius ou Gryphe Sébastien

– Carmen Castrillo Gonzáles, Julián Solana Pujalte, « Dos ediciones lionesas de 1542 de Sebastien Gryphe de la “Peregrination Apostolorum” de Erasmo de Rotterdam? », Elucidario : Seminario bio-bibliográfico Manuel Caballero Venzalá, 6, 2008, p. 179-207.

– William Kemp, « Lesperon de discipline d’Antoine Du Saix (1532) et l’imprimeur de Pantagruel, Claude Nourry dit “le Prince”», Études rabelaisiennes, 39, 2000, p. 23-38.

– William Kemp, « Printing Erasmus in Italic : Jacques Moderne to Sebastian Gryphius », Yale University Library Gazette, 75, oct. 2000, p. 22-36.

– Quid novi ? Sébastien Gryphe, à l’occasion du 450e anniversaire de sa mort. Actes du colloque – 23 au 25 novembre 2006, éd. Raphaële Mouren, Villeurbanne, presses de l’enssib, 2008.

. Entre concurrence et collaboration ? Sébastien Gryphe et ses confrères lyonnais (1528-1556) par Ian Maclean (All Souls College, Oxford)

. Le catalogue des livres imprimés par Sébastien Gryphe dans la préface du livre XII des Pandectes de Conrad Gesner : catalogue d’imprimeur ou catalogue de savant ? par Martine Furno (Université Stendhal-Grenoble 3 ; Cerphi, ENS-LSH)

. Étude de deux années de production : 1538 et 1550 par Raphaëlle Bats (Bibliothèque de l’Université Lyon 1), Coralie Miachon (Médiathèque du Pays de Flers), Marie-Laure Montlahuc, Roseline Schmauch-Bleny (Bibliothèque de l’Université de Limoges)

. Sébastien Gryphe éditeur en hébreu par Lyse Schwarzfuchs (Bibliothèque nationale d’Israël, Jérusalem)

. Sébastien Gryphe editore di umanisti ed « eretici » italiani (1524-1542) par Ugo Rozzo (Università degli studi di Udine)

. De Laurent Hyllaire et Jacques Moderne à Sébastien Gryphe : Érasme à Lyon pendant les années 1520 par William Kemp (Université McGill, Montréal ; Centre Gabriel Naudé, École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, Villeurbanne)

. Faire bonne impression : Étienne Dolet et le milieu lyonnais chez Gryphius (1534-1542) par Jean-François Vallée (Collège de Maisonneuve, Université de Montréal)

. Rabelais éditeur et auteur chez Gryphe par Mireille Huchon-Rieu (Université Paris IV Sorbonne)

. Gryphius préfacier par Richard Cooper (Brasenose College, Oxford)

. La contribution de Sébastien Gryphe au développement de la poétique latine en France par Arnaud Laimé (École pratique des hautes études, Paris)

. Un auteur débutant chez Sébastien Gryphe. Les Épigrammes d’Antoine de Gouvéia (1539-1540) par John Nassichuk (University of Western Ontario, Ottawa)

. Sébastien Gryphe et Pietro Vettori : de la querelle des Lettres familières aux agronomes latins par Raphaële Mouren (Centre Gabriel Naudé, École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, Villeurbanne ; Centre Guillaume Budé, Université Paris IV Sorbonne)

. Les historiens latins chez Gryphe au début des années 1540 : Tite-Live, Tacite et l’humaniste Emilio Ferretti par William Kemp, avec la collaboration d’Hélène Cazes (University of Victoria, BC), Raphaële Mouren, John Nassichuk

. Savonarola nelle edizioni di Sébastien Gryphe : il caso della Dominicæ precationis explanatio par Stefano Dall’Aglio (The Medici Archive Project, Florence)

. Le pubblicazioni di carattere giuridico par Silvio Pucci (Università degli studi, Siena)

. Sébastien Gryphe au miroir d’un collectionneur bolonais, Antonio Magnani (1743-1811) par Sophie Renaudin (Bibliothèque nationale de France)

. Nul n’est prophète en son pays… Le milieu des bibliophiles lyonnais au XIXe siècle et Sébastien Gryphe par Yves Jocteur Montrozier (Bibliothèque municipale de Lyon)

Revue française d’histoire du livre, 129, 2008

. Gérard Morisse, « Un document méconnu : le “Tumulus” de Sébastien Gryphe (1561) », p. 219-252

. Gérard Morisse, « Deux notules : Publications de Gryphe non signées – Les éditions de Gryphe en castillan », p. 359-371

Moderne, Jacques

– William Kemp, « Printing Erasmus in Italic : Jacques Moderne to Sebastian Gryphius », Yale University Library Gazette, 75, oct. 2000, p. 22-36.

Senneton Claude

– Catherine Magnien, « “À Paris, pour Claude Senneton, 1565” : le mystère de l’édition du Second livre des recherches de la France d’Étienne Pasquier », Histoire et civilisation du livre, revue internationale, 2, 2006, p. 69-84.

dernière mise à jour : avril 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.